Comment les Galaxy Buds m’ont fait passer du côté obscur

Galaxy Buds

En ce qui concerne l’informatique et les nouvelles technologies, j’admets faire souvent partie de la vieille école. Je préfère toujours le format classique du PC portable même si j’adore mon Galaxy Book, j’ai longtemps priorisé l’Ethernet au WiFi et je reste attaché à cette bonne vieille prise Jack. Ce dernier point nous amène à ce nouvel article d’opinion au sujet des Galaxy Buds, et des écouteurs True Wireless plus généralement.

Si les casques sans-fil existent depuis un moment, il n’apparaissait pas évident que la prise audio Jack 3.5mm allait disparaitre aussi rapidement, de nos smartphones tout du moins. Que les technologies évoluent c’est une chose, mais il n’y a rien de pire pour un utilisateur d’être forcé à un changement, sans avoir le choix ne serait-ce qu’au début.

Si chez Apple cela a été brutal, on peut dire que chez Samsung, cela s’est fait progressivement. Pour preuve, les Galaxy S10e, Galaxy S10 et Galaxy S10+ sont équipés d’une prise Jack, le changement s’est opéré récemment avec le Galaxy Note 10 et le Galaxy Fold. Mais voilà, entre temps les Galaxy Buds sont arrivés et Samsung nous a proposé une alternative True Wireless très sérieuse.

Alors oui, au début je gardais une certaine distance avec ce type d’écouteurs. Je me disais que ce serait encore un appareil supplémentaire à recharger. Mais il y a des moments, des situations où les écouteurs filaires sont contraignants. Du coup, les Galaxy Buds ont attiré mon attention, j’ai regardé différents tests et mon collègue et ami Gwennaël m’a fait part de son avis.

Destination True Wireless avec les Galaxy Buds

Je ne suis pas spécialement fan du design des AirPods d’Apple, mais cela reste un avis personnel qui ne remet pas en cause la qualité du produit. Mon choix est plutôt logique, l’écosystème Galaxy est de plus en plus intéressant et je suis majoritairement équipé Samsung à la maison. J’ai donc franchi le pas du True Wireless il y a quelques semaines à peine, et je ne suis pas déçu.

Sur le plan esthétique tout d’abord, je trouve les Galaxy Buds très réussis. Le format intra-auriculaire permet d’offrir une première isolation de l’extérieur car il n’y a pas d’annulation active du bruit (ANC). Les écouteurs sont faciles à positionner et tiennent bien en place grâce à la petite ailette qui vient se glisser intuitivement dans le creux de l’oreille.

Et puis au niveau du son, la qualité est au rendez-vous. Ce n’est pas surprenant car les Galaxy Buds profitent de la technologie AKG, comme cela est indiqué sur la boite de chargement (« Sound by AKG »). Les deux écouteurs disposent d’un pavé tactile qui permet de contrôler la musique et de gérer les appels notamment.

Alors que je n’étais pas vraiment intéressé par ce type de produit il y a encore quelques temps, Samsung a su me convaincre de passer au sans fil, et ce n’était pas gagné d’avance.

Galaxy Buds

Alex Pierrat » Blog » Comment les Galaxy Buds m’ont fait passer du côté obscur